Nos conseils pratiques

Nous vous proposons de partager avec vous notre expertise grâce à nos tutoriels et nos conseils avisés en matière de Peinture et de Décoration. Ne détenant pas le monopole du savoir, nous vous communiquons sur ce site que nos méthodes et notre savoir faire. N'hésité pas à nous contacter pour bénéficier de conseils personnalisés. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

 

Pour  bien commencer...

Nous vous proposons de télécharger gratuitement notre livre blanc.


Préambule

Depuis des millénaires les peintres ont toujours su évoluer avec leur temps, « j’ai dit des millénaires ? ». En effet, il y a près de 20 000 ans naissaient les premiers peintres décorateurs de l’histoire de l’humanité, car ils ont commencé à embellir leurs intérieurs troglodyte de peintures rupestres mettant en scène le plus souvent des animaux grâce à l’utilisation de pigments et de charbon. On se souvient tous des fresques des célèbres grottes de Lascaux.
Tout cela, pour dire que ça ne date pas d’hier et que cet héritage ce retrouve aujourd'hui dans chaque êtres humains. Pour preuve, la première chose qu'un enfant fait avant de savoir lire et écrire, c'est dessiner, gribouiller. Souvenez-vous de vos premières oeuvres réalisées sur papier ou sur les murs et qui ont toujours su faire plaisir à vos parents (ou pas). Ensuite cela vient à se developper pour certains d'entre nous et en font leur métier.

Tutoriel

Comment réaliser un décor mural ?

sommaire

1 - Le matériel
2 - Les matériaux
3 - Préparation de la toile
4 - Mise en oeuvre
5 - Mise en couleur
6 - Finitions

 

1 Le matériel

Pour commencer, une toile de 2.50 M sur 1 M. Ensuite vous aurez besoin

-       Punaises

-       Un niveau à bulles

-       Une brosse à épousseter

-       Rouleau (patte de lapin)

-       Une brosse

-       Un spalter N°100

 -     un pinceau à réchampir

 -     brosses à tableau (n°10, n°6, n°2)

 -     un mètre et une règle (40 cm)

 -     un compas

 -     ruban adhésif papier

 -     éponge naturelle

 -     chiffons

 -     et l’indispensable crayon à papier

2 Les matériaux

-       Tubes peintures à l’huile (ocre jaune, blanc de titane, noir bougie, vert de vessie, bleu cobalt,).

-       Toile de 2m par 1m et du Gesso

-       Des pigments ocre jaune vous pouvez utiliser aussi un tube de peinture à la place. Mais pour les besoins du                tuto nous utiliserons les pigments.

-       Térébenthine

-       Huile de lin

-       Siccatif

-       Papier de verre très fin (n°150) voir n°180 si possible

3 Préparation de la toile

Placer votre toile sur un mur plat grâce aux punaises. Ensuite vous allez peindre toute la surface de la toile en utilisant le Gesso et votre rouleau (patte de lapin). Laissez sécher 2 à 3 heures selon température ambiante mais généralement cela va assez vite comme c’est une peinture acrylique si c’est sec au toucher vous pouvez commencer l’étape suivante.

 4 Mise en œuvre

Après avoir égrainé (ponçage léger) la toile à l’aide du papier de verre très fin puis après avoir épousseté cette dernière, vous allez prendre la hauteur de la toile du côté gauche c’est à dire 2.50 m et la diviser par deux ce qui nous donne 1.25m puis placé un point faites de même du côté droit. Rejoindre les 2 points. L’idéal dans ce cas serai de se servir du niveau à bulles pour plus de précision.

Voilà pour la hauteur, nous allons mettre en œuvre le même procédé pour la largeur 1 m divisé par deux, 0.50 m.


Attention le dessin présenté ici n’est pas à l’échelle mais cela ne dérange en rien pour la réalisation car le plus important est de suivre les côtes qui sont écrites. Les côtes affichées sont en centimètre.

Ainsi, nous obtenons une croix (en pointillés sur l’image). Cette dernière va être notre guide pour le traçage de la fenêtre. En partant du centre, vous allez créer le rectangle intérieur (vert) comme suit : 

En partant du centre mesurer 15 cm de chaque cotés pour la largeur et 30 cm pour la hauteur et faites un point pour le marquage. Vous pouvez répéter l’opération en vous décalant du centre soit en bas soit en haut pour avoir plusieurs points. Puis avec l’aide de votre niveau à bulles tracé le rectangle (ici en vert).

 

Ensuite il va falloir créer le rectangle extérieur (rouge) comme suit :

En partant du rectangle que vous venez de créer vous allez mesurer 3 cm de chaque cotés puis tracer avec l’aide de votre niveau à bulles comme vous l’avez réalisé avec le rectangle précédent.

Maintenant que vous avez construit votre rectangle nous allons nous attaquer aux arrondis en demi-cercle. Toujours comme suit :

En partant du point de croisement du rectangle intérieur placé la pointe de compas en ayant pris soin de prendre la mesure de 20 cm avec ce dernier sur votre règle pour la reporter sur la toile. Soit une ouverture de compas de 20 cm (diamètre). Faites la même opération pour le demi-cercle extérieur en y ajoutant 3 cm donc ce qui nous donne 23 cm de diamètre.

Résultat : ici le fond à était volontairement foncé pour faire ressortir le cadre mais chez-vous tout est blanc.
Voilà vous avez réussi le traçage du cadre de la fenêtre. Maintenant nous allons pouvoir commencer la phase plus artistique du projet.

5 La mise en couleurs

Première étape

Nous allons dessiner avec un crayon à papier et à main lever le bois qui entourera le cadre de la fenêtre. Rien de bien sorcier, il va juste falloir se servir du cadre comme guide. (Voir exemple photo).

Commencez par positionner votre ruban adhésif papier tout autour de votre tracer. Pour les plus adroits vous avez la possibilité de réchampir votre cadre. Ensuite à l’aide d’une brosse et d’un tube de peinture à l’huile ou acrylique noire peigné votre cadre. Attention ! si vous utilisé l’acrylique retiré après avoir fini les rubans adhésifs car cela sèche vite et il y aura risque de décollement de la peinture.

Deuxième étape

Maintenant, nous allons fabriquer notre glacis qui ce dernier nous servira de fond pour notre faux mur en pierres. Dans un récipient, mettait 2/3 de térébenthine, 1/3 d’huile de lin et 5 % de siccatif (cela permet de faire sécher le glacis plus rapidement) puis rajouter les pigments ocre jaune et mélangé le tout. Allez-y doucement avec l’utilisation des pigments nul besoin de trop en mettre. Une à deux cuillères à café devrait convenir. Ensuite à l’aide d’une grosse brosse étalait en faisant des mouvements de gauche à droite votre glacis sur la partie gauche de la toile (voir exemple photo). Une fois ce dernier sec vous pouvez mettre une deuxième couche pour arriver jusqu'à la teinte de notre photo.

 

Ensuite repasser par-dessus votre traçage au crayon à papier avec le glacis. Comme suit :
Exécutez les nervures du bois en mélangeant un peu de votre glacis ocre jaune avec de la peinture à l’huile couleur terre de sienne brulée. Accentuez par la même occasion les ombres.
Ceci étant fait nous allons dorénavant remplir le fond de la fenêtre avec un bleu foncé, vous pouvez rajouter une pointe de vert de vessie pour l’assombrir. (voir exemple photo). Appliquez la peinture à l’aide d’un pinceau et une fois que toute la surface a été recouverte, il va falloir tapoter toute la peinture encore fraîche avec une éponge naturelle, ce qui permettra d’adoucir l’ensemble.
Avec un petit pinceau nous allons créer les enfoncements du mur en utilisant la peinture à l’huile, terre de sienne brulée (voir exemple photo). Et commencer l’esquisse de quelques pierres.
Avec une grosse brosse plate Spalter N°100 peigner en gris le haut et le côté droit de la toile. Ensuite sans attendre que cela soit sec, avec le même spalter étalé par ci par là des touches de jaune et de terre de sienne. Essayer d’estomper au maximum pour éviter l’apparition de contours.

Avec la même peinture grise esquissé les briques du mur.

Maintenant essayez de vous rapprocher de l’exemple ci-dessous.

Les parties brillantes de la photo indique que lors de la prise de cette dernière la peinture n’était pas sèche.

 

 

Ensuite nous allons ajouter la grille
Suivez l’exemple ci-dessus. Dessinez la partie haute de la grille au crayon de papier en suivant les côtes indiquées. Puis reproduisez le même schéma pour la partie basse. Vous pouvez utiliser un papier calque pour plus de facilité et de rapidité. Mais il n’est pas nécessairement utile de reproduire à l’identique car cette partie sera en partie cachée par la végétation florale. Maintenant repasser tous vos trais avec de la peinture noire comme le montre l’image ci-dessous.

Suite à cela nous allons renforcer la teinte du fond de la fenêtre en rajoutant sur le côté droit un bleu plus soutenu et pour la partie haute on prendra ce même bleu que l’on mélangera avec une pointe de peinture noire ce qui aura pour effet immédiat d’accentuer l’illusion de profondeur. (voir exemple photo ci-dessous).

 

Donnez du relief à la grille. Pour cela mélangé du blanc avec une pointe de noir et de terre de sienne.

6 Finitions

Et voilà le résultat. Vous avez réalisé une fausse fenêtre avec juste de la peinture, du temps et de la passion.

Retrouvez l'ensemble de ce tutoriel dans notre livre blanc en téléchargement libre.


Contact

En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes données personnelles soient utilisées pour me recontacter dans le cadre de ma demande indiquée dans ce dernier. Aucun autre traitement ne sera effectué avec mes informations. Pour connaitre et exercer vos droits , notamment de retrait de votre consentement à l'utilisation de données collectés , veuillez consulter notre politique de confidentialité.

Laissez vos commentaires

« Dans la vie, c’est le partage de petites choses qui créent les plus grands souvenirs. » Austin Bieda